Le calendrier des agriculteurs

Début 2019, le syndicat des jeunes agriculteurs de l'Eure a fait appel à notre club afin  de réaliser un calendrier sur le modèle des "Dieux du Stade". Le but était de se mettre "à nu" afin de montrer la réalité de leur travail avec humour.

Jean-Paul Levourc'h, photographe d'Objectif Image, vivement intéressé par le projet, s'est proposé pour coordonner et fédérer un groupe de photographes parmi nos adhérents.

Afin d'assurer un travail cohérent, il s'est chargé des prises de vues et de la réalisation de la composition.

Cependant, rien n'aurait pu se réaliser sans l'assistance des "petites mains" telles que Sabrina, Hugo, Brigitte, Alice, Philippe et Marie-Do qui se sont donc relayés auprès de Jean-Paul tout l'été et l'ont accompagné aux quatre coins du département, dans les différentes exploitations.

Vendu au profit des jeunes qui s'installent ou des agriculteurs en difficulté ce calendrier, tiré à 1000 exemplaires a rapidement conquis le public concerné.

Article : Christine VERGER et Brigitte CHATENET Crédits photos : Sabrina LEMIRE, Brigitte CHATENET et Jean-Paul LEVOURC'H

QUAND LE 29ème SALON D’AUTEURS VA A LA RENCONTRE DES LYCEENS

Le week-end du salon d'’auteurs tout juste bouclé, nous avions organisé des rendez-vous entre Viviane Dalles et les établissements scolaires pour sensibiliser les lycéens aux grossesses précoces.
En choisissant Viviane comme invitée d'’honneur, nous avions tout de suite été sensibles au côté social de son sujet. Les grossesses précoces concernent 20 000 adolescentes chaque année et 5 000 d'’entres elles mèneront à terme leur grossesse.

Grâce à la fondation SNCF qui nous a accordé une subvention et à Madame Quilici, Chargée de mission aux actions éducatives, nous avons pu organiser des rencontres dans quatre lycées du département.
Dès le lundi, Philippe, Viviane et moi, nous nous rendions au lycée des métiers Augustin Hébert d'’Evreux.
Accueillis par Mr Carton, Proviseur adjoint, nous nous installons dans la salle de conférence. Ce sont vingt élèves de seconde et deux de leurs professeurs qui sont notre premier public. Majoritairement des garçons de 15/16 ans et trois jeunes filles.
Viviane se présente, commente ses photos et en profite pour faire passer des messages de prévention. Pas de réaction dans l’'amphi, juste le silence (heureusement, le petit Lucien, un mois, fils de Viviane, nous a bien aidés à canaliser le groupe!) et les élèves « entendent »….

L'’après-midi, nous nous rendons au Lycée Dumézil de Vernon. Nous sommes attendus par Madame Baruzier et là, c'’est une classe entière de seconde générale qui se montre très intéressée par l'’intervention de Viviane. Quelques questions fusent (notamment sur la responsabilité du garçon et le devenir des jeunes filles présentées).

Mardi, ce sont Jean-Paul et Philippe qui ont accompagné Viviane au Lycée Professionnel Clément Ader de Bernay. Ils sont accueillis par Madame Lebas Van De Casteele, Proviseur adjoint et Viviane s'’adresse cette fois-ci à deux classes de CAP. Si les élèves se sont montrés très assidus, c'’est le petit Lulu qui a manifesté sa fatigue.… Heureusement, il est gentiment passé de bras en bras en salle des profs.

…Enfin mercredi 18 décembre, nous avions rendez-vous au Lycée Aristide Briand d’'Evreux. Nous arrivons un peu avant 10 heures, Philippe, Viviane et moi. La conférence se tient devant une classe de terminale littéraire (dix sept élèves pour cause de grève) et leur professeur d'’art Monsieur Thierry Cattan.

Très vite l’'échange se met en place entre les étudiants, Viviane et leur professeur. Le débat concerne la maternité chez les adolescentes mais également le parcours de Viviane et la composition de l'’image. Monsieur Thierry Cattan leur demande d'’analyser l'’une des photos de Viviane et c'’est une expérience très enrichissante que de rencontrer des jeunes gens aussi intéressés.

L'’après-midi sera consacré à la rencontre avec des représentants de l'’éducation nationale.
Madame Quilici a fait le déplacement afin de rencontrer Viviane Dalles et faire notre connaissance. Nous en profitons pour la remercier chaleureusement de l'’aide apportée afin que ces rencontres puissent avoir lieu.

Ainsi s'’achève le marathon représenté par l'’organisation et le déroulement de ce 29ème Salon d'’Auteurs.
Il nous aura permis de proposer une exposition photographique de grande qualité ainsi que des rencontres entre Viviane Dalles et son jeune public.

Nous espérons vivement avoir contribué à vous remplir les yeux d'’images et avoir, grâce à elles, instauré un dialogue autour de ce sujet de société.

Article de Brigitte CHATENET
Crédit photos : Philippe LEBRETON

Les rencontres du Salon National d’Auteurs, un moment incontournable!

Durant tout le week-end ont eu lieu les rencontres avec les différents clubs Objectif Image venus de toute la France. Deux journées très intensives d'échanges sur le travail de chacun, que ce soit sur la série photographique, le livre photo ou l'audiovisuel.

Samedi matin, notre invitée d'honneur, Viviane DALLES nous a présenté son travail sur "les mères-ados" et a répondu à nos questions.

A son tour, le gagnant du Prix Gilbert Betoux nous a dévoilé les secrets de sa série de 18 images.

Puis nous avons passé en revue, une par une, toutes les série exposées dans le salon dont les auteurs étaient présents. Parmi eux, Michel FERET et Olivier BARRE, tous deux photographes d'Objectif Image Evreux. Félicitations à eux!!!

L'après-midi, nous avons poursuivi nos discussions et présentations interclubs autour des séries non exposées ainsi que sur les différents travaux (livres, travaux d'auteurs, expositions...) effectués par chacun ou collectivement durant l'année. La soirée s'est terminée par des projections de portefolios.

Dimanche matin, c'est sous l'oeil entraîné d'Hervé CAFOURNET, du magazine Compétence Photo, que certains d'entre nous ont pu soumettre leurs travaux personnels à la critique. Avoir un avis extérieur et qui plus est, d'un professionnel de l'image, est très constructif.

Ainsi s'est achevé le Salon National d'Auteurs.

Objectif Image, l’œil rivé sur Évreux et Viviane Dalles

Le 29e Salon national d’auteurs d’Objectif Image aura lieu à Évreux, du 13 au 29 décembre 2019, à la Maison des arts. Avec la photographe Viviane Dalles, en invitée d’honneur.

Philippe Lebreton dévoile une photo de Michel Feret. (©D.CH.)

Philippe Lebreton est prêt. Avec le club qu’il préside, Objectif Image Évreux, il accueille ses homologues d’Objectif Image, une soixantaine de clubs venus d’un peu partout en France. Il pourrait être fébrile, mais Évreux avait déjà joué les hôtes nationaux en 2010, 2002, 1997. Ce qui lui confère une certaine expérience et, par conséquent, une certaine confiance.

Les quinze meilleures séries

Ce salon national sera l’occasion de montrer les quinze meilleures séries de 5 photos retenues au niveau national (thème libre, au format 40X50) parmi quelque 174 photographes de 25 clubs, et les trois lauréats : Mathieu Gautier et Stéphane Derny, d’Objectif Image Paris, et Armelle Chadeyron, d’Objectif Image Bordeaux, choisis par le jury, composé de Jean-Luc Amand Fournier et Vincent Connétable. Deux membres du club ébroïcien verront leur série accrochée à la Maison des arts d’Évreux du 13 au 29 décembre : Olivier Barre (L’accouchement) et Michel Feret (Regards de Djougou).
Outre ces 75 photos, on pourra découvrir la jeune photographe (1978), originaire de Millau en Aveyron, basée en Australie, Viviane Dalles. Invitée d’honneur de ce salon, elle présentera son travail réalisé sur le thème « Devenir Mère-ado en France » (lire ci-contre).

Laurine sort d’un rendez-vous au service de Protection Maternelle et Infantile (PMI). Elle est suivie par une assistante sociale et un médecin qui la conseillent et la rassurent dans son rôle de mère. Fourmies.

Devenir mère-ado en France

Elles sont 5 000* mères adolescentes en France, âgées de 14 à 18 ans. Toutes ont choisi de garder leur bébé parfois issu d’une grossesse non désirée. Un choix difficile, à contre-courant de notre société. Ces jeunes femmes ont arrêté leurs études pour construire une nouvelle vie, partagées entre les tourments de leur adolescence et le bonheur de devenir mère. C’est dans la région Nord-Pas-de-Calais que l’on recense le plus grand nombre. Certaines villes comme Fourmies portent le surnom de « Ville poussette ». Après une longue période de prospérité, cette région est aujourd’hui fortement touchée par le chômage. La crise, dès les années soixante, a fermé les sites industriels et épuisé les petites entreprises. Difficile pour les adolescents de la région de se projeter dans l’avenir. Ainsi pour ces mères précoces, avoir un enfant devient un projet de vie. Accompagnée ou non du père, aucune ne regrette sa décision. En France, une mineure a le droit légal de garder son enfant, même si le géniteur ou sa famille s’y opposent. Pendant la grossesse, l’adolescente passe souvent par une période de conflit avec ses parents partagés entre incompréhension et inquiétude. Dans une société où l’âge moyen pour avoir un premier enfant est de 30 ans, les regards sont pesants. Je suis allée à la rencontre de quatre d’entre elles : Amélie, Laurine, Stacy et Mélissa. Malgré des destins différents, une même volonté les anime : celle de devenir une bonne « mère-ado ».

Viviane Dalles.

*Recensement pour l’année 2014, Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), Paris

Source La Dépêche

29ème Salon National d’Auteurs – EVREUX

L’accrochage du 29ème Salon d’Auteurs est terminé.

Exposition du 13 au 29 décembre 2019

Maison des Arts Solange Baudoux
Place du Général de Gaulle à Evreux

Invitée d’honneur Viviane DALLES

Au programme du salon :

Vernissage Vendredi 13 décembre 2019 à 18h30

Rencontres Nationales Photos Samedi 14 et Dimanche 15 décembre 2019

3 jours de rencontre avec l'invitée d'honneur auprès des établissements scolaires de la région d’Évreux

EVREUX PHOTO C’EST CE WEEK-END !

Pour la deuxième année consécutive, les trois clubs photos d’Evreux affiliés à la Fédération Photographique de France, s’unissent pour présenter leurs travaux. 

C'est donc à l'occasion du Salon des Arts, organisé par la ville d'Evreux et la Maison des Arts que 120 photographies de grande qualité seront exposées à la Halle des Expositions les 7 et 8 décembre de 10h à 18h et le 9 décembre de 14h à 17h.

Nous sommes tous très honorés d’être associés à cet évènement et c'est avec grand plaisir que nous partageons notre passion de la photographie.

Salon National d’Auteur 2019 approche à grands pas !

Les postiers sont nos amis…

Oyez, oyez, petite journée ce dimanche 15 septembre consacrée au bénévolat au Parc Saint Paul à Amiens où nous attendons beaucoup de souscripteurs...

Il s'agit comme pour Bagatelle l'an dernier, de représenter OI auprès des postiers qui sont invités à participer à une journée détente et à un goûter organisés par la Direction Nationale des Activites Sociales de La Poste...

Chaque association présente ses activités sur un stand monté par chacun(e)... C'est ainsi que nous attendons "nos amis postiers, futurs adhérents", qui comme l'année dernière, ne feront que passer devant notre stand...😞😁

Manuel de la photo ratée

Vous avez toujours voulu réaliser de superbes photos ratées. Ce
manuel va vous aider à aborder cette pratique avec plus de facilité.
Rater des photos est à la portée de tous, mais connaîttre les conditions
techniques nécessaires à la reproduction du ratage, c’est-à-dire de
I’accident, est plus difficile.

Le but de ce manuel est donc d’aider le photographe à reproduire un
certain nombre de ratages typiques comme le flou, le bougé, le doigt sur
l’objectif ou bien encore la photo drôle (il existe évidemment un
nombre illimité de ratages). Cependant il ne faut pas croire que la
maîtrise de ces paramètres fera de vous un grand rateur de
photographies. Les bonnes photos ratées au même titre que les bonnes
photos réussies sont rares. Elles résultent d’une technique parfaite, du
regard particulier que vous portez sur le monde et les êtres, et d’une
très faible part de chance. Les photos ratées de ce manuel ont été
empruntées à des photographes sans « projet » artistique, c’est-à-dire à
des personnes qui considèrent la photo plus comme une « machine à
mémoriser » que comme un médium artistique. La sélection s’est pourtant
arrêtée sur des images qui ont un intérêt plastique. On peut donc tous
exceptionnellement faire de « belles images », le travail des artistes
consistant à réduire l’écart entre ces moments exceptionnels…

À travers ce manuel, vous découvrirez un avant-goût de la photo
ratée, une soixantaine d’images choisies par l’auteur pour leur valeur
esthétique, dans un corpus familial et non professionnel. Ce ne sont pas
des images d’artistes mais des images « artistiques ».

(Texte publié avec l’aimable autorisation des éditions Al Dante)

Parfaites imperfections

Dans la lignée des best sellers de Phaidon Vous pouvez être ce que vous
voulez être et Sacrés Bons Conseils, ce guide indispensable porte un
regard amusé et amusant sur l'art de faire des erreurs.

Erik Kessels célèbre l'imperfection et le ratage et montre en quoi
ils constituent des étapes essentielles dans le processus créatif.

Il présente les exemples les plus savoureux de « ratages » dans la
photographie, les arts plastiques, le design et l'architecture.

Avec ce livre passionnant et richement illustré, les créateurs, les
étudiants et les jeunes professionnels ne redouteront plus de « rater »
et pourront expérimenter sans retenue.

Avec plus de 100 images provenant de la collection personnelle de
photographies de Kessels ainsi que d'oeuvres d'artistes, de photographes
et de designers internationaux que les « ratages » ont inspiré.

Pimenté de textes vivants et humoristiques, de conseils, de
citations et d'anecdotes, qui incitent à porter un regard plein de
mansuétude sur le « ratage ».

Revue de presse

L'essai « Comment transformer ses erreurs en idées géniales pour se
planter en beauté » (Phaidon) est l'un des succès récents du rayon
développement personnel. Les antihéros, prompts à confesser leurs
failles et leurs erreurs, sont en effet bien plus à la mode que les
gagnants assoiffés de reconnaissance des décennies précédentes. --Madame
Figaro